Financement libyen: Nicolas Sarkozy dénonce une “calomnie”

L’ancien président français Nicolas Sarkozy, mis en examen dans le cadre d’une enquête sur des soupçons de financement libyen de sa campagne électorale de 2007, a déclaré qu’il vivait "l’enfer de la calomnie", selon sa déclaration aux magistrats, reproduite jeudi sur le site internet du journal Le Figaro.

"Depuis le 11 mars 2011, je vis l’enfer de cette calomnie", a déclaré M. Sarkozy, qui dénonce également l’absence de "preuve matérielle" dans les accusations portées contre lui.

L’ancien chef de l’Etat a été mis en examen mercredi soir pour "corruption passive", "financement illégal de campagne électorale" et "recel de fonds publics libyens".

Atlasinfo avec afp

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite