Expulsion de diplomates: Londres voit un “tournant” dans les relations avec Moscou

L’expulsion massive de diplomates russes par des pays occidentaux après l’empoisonnement d’un ex-agent double au Royaume-Uni pourrait constituer un "tournant" dans les relations avec la Russie, désignée comme responsable, a estimé mardi le chef de la diplomatie britannique alors que Moscou prépare sa riposte.

Vingt-quatre pays, dont les Etats-Unis et 17 membres de l’Union européenne ont décidé d’expulser 117 diplomates russes dans le cadre de représailles coordonnées du camp occidental, sans précédent même du temps de la Guerre froide.

"Jamais auparavant autant de pays ne se sont unis pour expulser des diplomates russes", a souligné mardi le ministre britannique des Affaires étrangères Boris Johnson dans le quotidien The Times, saluant ensuite devant le Parlement britannique "une réponse internationale, sans précédent et robuste à cet acte irresponsable de la Russie".

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite