Eliminatoires CAN-2012 : “Les lions de l’Atlas ont les cartes en main” (Eric Gerets)

"Les Lions de l’Atlas ont les cartes et leur destin en main" en enlevant le nul blanc à Bangui, dimanche, contre le onze centrafricain pour le compte de la 5è journée des éliminatoires de la CAN-2012 de football, a déclaré à la presse à l’issue de ce match le coach des Marocains Eric Gerets.

"Les joueurs se sont créés moult grosses occasions et il fallait en concrétiser certaines pour enlever les trois points, gagner en confiance et booster le moral", a-t-il regretté.

"En ratant cinq ou six opportunités, il est normal que ça tourne et de commencer à subir", a-t-il dit, expliquant qu’en deuxième période, "les forces physiques ne sont plus les mêmes, d’autant que les ressources psychologiques au vu du nombre des gâchis devant les buts adverses s’étiolaient au fil des minutes".

Devant cette baisse de régime, a ajouté le technicien belge, il fallait renforcer le milieu pour jouer la prudence et éviter d’encaisser dans les ultimes minutes, comme l’avaient déjà réalisé les Centrafricains contre l’Algérie, et delà tenter de jouer en rupture en menant des contre attaques.

Les conditions de jeu n’étaient pas idoines avec une pelouse un peu trop arrosée et qui ne permettait pas une meilleure circulation du ballon, a ajouté le coach, estimant que l’objectif des joueurs, qui semblaient plus être capables de produire leur jeu, est de sauver le résultat.

"Ramener un point de Bangui est mieux que rien puisque nos chances restent intactes et nous allons composter notre billet au Maroc sur une meilleure pelouse et des conditions différentes car l’équipe vit de la possession du ballon", a-t-il conclu.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite