Covid-19: des recharges téléphoniques contre la déperdition scolaire en zone rurale

En pleine pandémie du Covid-19 et son impact sur le quotidien, des élèves scolarisés en milieu rural près de Marrakech rencontrent des difficultés dans le suivi des cours à distance faute d’accès à internet. Pour palier à cette difficulté due au confinement, l’Association MekkiL‘ a eu l’idée ingénieuse d’offrir des recharges téléphonies aux élèves pour qu’ils puissent suivre leurs cours en ligne.

Une recharge téléphonique = 100 DH / élève / mois

Pour l’association, cette action ambitionne de soutenir l’assiduité scolaire et de contribuer à la lutte contre l’abandon scolaire en zone rurale.

La première opération se déroulera au profit des élèves du Douar Seraghna à Tassoultante (Marrakech) en collaboration avec l’association Fath.

Des paniers aliment vont également être distribués aux familles les plus démunies, durement touchées par les mesures liées au confinement et à l’état d’urgence sanitaire décrété dans le pays pour endiguer la propagation du Covid-19.

L’Association MekkiL’, dont le siège est à Paris, avec une antenne à Marrakech, œuvre de façon générale pour la protection de la mère et de l’enfant. Elle met actuellement en place un projet pilote « Douars en vie », dont l’objectif est de créer une dynamique positive dans un douar,
grâce à un programme ciblant quatre axes majeurs : l’éducation, la santé, l’épanouissement à travers le sport et l’éducation à l’environnement.

Pour se faire, elle travaille en étroite collaboration avec la société civile et des ONG locales, ainsi qu’avec les autorités locales et des partenaires nationaux et internationaux engagés à ses côtés.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite