Côte d’Ivoire : Ban Ki-moon demande à Gbagbo de “céder immédiatement le pouvoir”

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a exhorté toutes les parties en Côte d’Ivoire à assurer la protection des civils et demandé à l’ancien Président Laurent Gbagbo de “céder immédiatement” le pouvoir, indique, jeudi à New York, le bureau du Porte-parole de l’ONU.

Côte d
Le Secrétaire général demande à "l’ancien Président Laurent Gbagbo de céder immédiatement le pouvoir au Président Ouattara afin de permettre le transfert des institutions de l’état aux autorités légitimes", souligne une déclaration du Porte-parole.

Le Secrétaire général qui "suit avec grande attention l’évolution rapide de la situation en Côte d’Ivoire et est préoccupé par la recrudescence de la violence", exhorte, en outre, "toutes les parties à respecter leurs obligations à ne pas porter atteinte à la population civile", souligne l’ONU.

Il est essentiel que toutes les parties coopèrent avec l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire dans le cadre de son mandat de protection des civils, poursuit la déclaration, ajoutant que le Chef de l’ONU est également très préoccupé par la gravité de la situation humanitaire tant en Côte d’Ivoire qu’au Libéria. Il appelle toutes les parties à permettre l’accès immédiat aux populations dans le besoin et exhorte la communauté internationale à contribuer généreusement aux ressources requises pour faire face à cette crise.

Le Secrétaire général exhorte chacun à faire preuve de la plus grande retenue, à s’abstenir de tout acte de vengeance et à placer les intérêts de la nation au-dessus de toute autre considération, conclut la déclaration.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite