COP22/Israël : “Le Maroc n’a pas de leçons à recevoir de personne” (Mezouar)

Le président de la COP22, Salaheddine Mezouar, a réagi mardi aux critiques sur la participation d’Israël à la COP de Marrakech, affirmant que “Le Maroc n’a de leçons à recevoir de personne » et que cet évènement est “organisé par l’ONU et réunit toutes les parties membres de la convention sur les changements climatiques», ajoutant que la COP22 est « une rencontre multilatérale onusienne que le Maroc abrite».

« Le Maroc est le premier défenseur de la cause palestinienne et il n’a de leçons à recevoir de personne sur son engagement constant en faveur de cette cause, a déclaré M. mezouar en réponse à une question sur la participation israélienne à la COP22

"Le Royaume est le premier défenseur de la cause palestinienne et nous travaillons en étroite collaboration avec les Palestiniens au service de cette grande cause portée par tous les Marocains", a-t-il poursuivi, en précisant que cet évènement planétaire, qui traite d’une problématique universelle".

Après avoir indiqué que la Palestine est également présente lors de cette messe internationale, M. Mezouar a rappelé que le Maroc "a défendu et a porté à bras-le-corps l’adhésion de la Palestine en tant que membre observateur au sein de l’ONU".

"Je tiens à rappeler que nous ne portons pas seulement la cause palestinienne à travers des déclarations et des prises de positions", a dit M. Mezouar, mettant en exergue la démarche et les efforts du roi Mohammed VI, en tant que président du Comité Al-Qods en faveur des palestiniens et la défense de leurs intérêts.

"Le changement climatique est un combat planétaire qui concerne l’ensemble de l’humanité. La lutte contre cette problématique est une œuvre qui nécessite l’engagement de tout le monde", a conclu le président de la COP22.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite