Claude Guéant: “Je ne regrette pas cette phrase”

"Toutes les civilisations ne se valent pas". C’est une petite phrase qui provoque une vive polémique. Claude Guéant a lâché ces mots samedi, dans un discours sur la République, aussitôt dénoncé à gauche comme une tentative pour Nicolas Sarkozy de glaner des voix du Front national.

Dans son discours, le Ministre de l’Intérieur appelle à "protéger notre civilisation" et s’en prend à la gauche. "Contrairement à ce que dit l’idéologie relativiste de gauche, pour nous, toutes les civilisations ne se valent pas". Critiqué par l’opposition, il a persisté sur RTL dimanche midi. "Je ne regrette pas (ma déclaration) mais je regrette que certains à gauche continuent à extraire des petites phrases de leur contexte et enlèvent ainsi à la dignité du débat démocratique".

Très rapidement, cette phrase prononcée samedi par le ministre de l’Intérieur lors d’un colloque organisé par l’association étudiante de droite Uni, s’est répandue sur internet, provoquant des réactions indignées. D’abord au conditionnel, la réunion étant huis clos, avant qu’elle ne soit confirmée dans la soirée par l’entourage de Claude Guéant.

"Les civilisations qui défendent l’humanité nous paraissent plus avancées que celles qui la nient", a-t-il argumenté, ajoutant: "celles qui défendent la liberté, l’égalité et la fraternité, nous paraissent supérieures à celles qui acceptent la tyrannie, la minorité des femmes, la haine sociale ou ethnique".

"Cette phrase a été prononcée à l’occasion d’un discours absolument républicain dont tout l’enjeu était de condamner les civilisations qui ne respectent pas la liberté de conscience, la liberté d’expression et l’égalité entre les hommes et les femmes", a fait valoir l’entourage du ministre.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite