Burkina Faso: l’Union africaine appelle à une transition “civile et consensuelle”

L’Union africaine (UA) a appelé samedi à une transition “civile et consensuelle” au Burkina Faso, après la chute du président Blaise Compaoré.

La présidente de la Commission de l’UA, Nkosazana Dlamini-Zuma, "appelle les acteurs politiques et la société civile du Burkina Faso à travailler ensemble dans un esprit de consensus et de responsabilité pour convenir d’une transition civile et inclusive devant déboucher sur la tenue, aussi rapidement que possible, d’élections libres, régulières et transparentes", indique l’UA dans un communiqué.

"Une transition civile et consensuelle répondrait non seulement aux aspirations légitimes du peuple du Burkina Faso au changement et à l’approfondissement de la démocratie, mais faciliterait également la mobilisation de l’appui international nécessaire pour permettre une sortie de crise réussie", dit encore l’organisation, qui tiendra un conseil de paix et de sécurité lundi pour examiner la situation dans le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite