Ben Laden :”changement de ton au Pakistan”

Pour le spécialiste du terrorisme du monde arabe Antoine Basbous, l’opération menée par les Etats-Unis au Pakistan pour tuer Ben Laden a été rendue possible par "un changement de ton au Pakistan" car avant le leader terroriste trouvait "beaucoup d’alliés au sein des services pakistanais qui le protégeaient", a-t-il analysé lundi matin sur Europe 1.

Au sujet de sa localisation, à Islamabad, Antoine Basbous estime que jusqu’alors, comme tous les dirigeant d’Al-Qaïda, Ben Laden faisait croire qu’il se trouvait dans les montagnes afghanes pour tromper ses ennemis. "Il s’agissait d’une ruse, ils avaient une autre vie au Pakistan".

Cette mort de Ben Laden signifie-t-elle la fin du terrorisme ? "Il faut attendre pour savoir si "cette élimination va déprimer les hommes de Ben Laden", estime le spécialiste. "Est-ce que par exemple l’Aqmi va faire allégeance à son numéro deux ou penser qu’elle n’a plus d’avenir?", interroge-t-il. Aujourd’hui le monde arabe est en ébullition, les pays ne sont plus dans le même état qu’il y a 10 ans. Le peuple se concentre sur la démocratie".

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite