Autodafé du Coran: l’Organisation de la Conférence Islamique dénonce un “acte ignoble et provocateur”

Une délégation de l’Organisation de la Conférence Islamique (OCI) a dénoncé, mardi à New York, l’autodafé d’un exemplaire du Coran, en mars dernier en Floride, le qualifiant d’"acte ignoble et provocateur", a-t-on indiqué auprès de l’ONU.

Une "délégation composée notamment des ambassadeurs représentants permanents du Tadjikistan, Président actuel de l’OCI, du Maroc, Président du Groupe de travail sur les droits de l’Homme et des questions humanitaires, ainsi que du Pakistan, de l’Egypte et de la Palestine, ont effectué une démarche, ce jour, auprès du Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, pour dénoncer l’autodafé du Coran", indique-t-on de même source.

"Tout en se félicitant de la réaction du Président (américain Barack) Obama, qui a qualifié d’acte d’ "extrême intolérance et sectarisme", la malencontreuse initiative du pasteur extrémiste américain Terry Johns de brûler un exemplaire du livre sacré", le Groupe des ambassadeurs a invité le Secrétaire général à "condamner publiquement cet acte odieux et à réaffirmer sa dénonciation des manifestations de haine et d’intolérance vis-à-vis de toutes les religions", poursuit-on.

"En réponse, le Secrétaire général de l’ONU, a exprimé sa dénonciation de cet acte d’ignorance et de dénigrement des religions en assurant les ambassadeurs de son engagement en faveur des initiatives sur l’Alliance des civilisations et de l’harmonie interculturelle et interreligieuse entre les peuples et les religions", a-t-on ajouté.

Lors d’une réunion urgente, le 25 mars dernier, le groupe islamique avait décidé d’adresser une lettre au Président de l’Assemblée Générale, au Secrétaire général et au Haut Commissaire aux Droits de l’Homme pour "dénoncer cet acte de provocation", rappelle-t-on.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite