Washington impose de nouvelles sanctions financière contre le Vénézuela

Les Etats-Unis ont imposé, vendredi, de nouvelles sanctions financières contre le Vénézuela, prévoyant notamment l’interdiction de transactions impliquant certains types d’emprunts d’Etat vénézuéliens pour faire pression sur le président Nicolas Maduro et le contraindre à mettre fin à sa “tyrannie”, a annoncé la Maison blanche.

Le décret des sanctions, signé par le président Donald Trump, interdit toute transaction concernant les futurs emprunts et les titres émis par le gouvernement ou la compagnie pétrolière publique PDVSA, précise la Maison blanche dans un communiqué.

En revanche, il permet au Trésor d’autoriser d’autres transactions commerciales et humanitaires, notamment le financement d’échanges commerciaux ou d’exportations et d’importations de pétrole impliquant seulement Citgo, filiale américaine de PDVSA.

"Ces mesures ont été soigneusement calibrées pour priver la dictature Maduro d’une source cruciale de financement", indique le communiqué, soulignant que les Etats-Unis "ne resterons pas immobiles face à l’effondrement du Venezuela".

"Les Etats-Unis réitèrent leur appel au Vénézuela à restaurer la démocratie, organiser des élections libres et équitables, libérer immédiatement et sans conditions tous les prisonniers politiques et mettre fin à la répression du peuple vénézuélien", ajoute le texte.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite