Turquie: plus de 52 millions de Turcs vont élire leurs représentants locaux dans un climat politique très tendu

Plus de 52 millions d’électeurs sont attendus dimanche dans les bureaux de vote en Turquie pour élire leurs nouveaux maires et conseillers municipaux pour un mandat de cinq ans, dans un scrutin qui se tient alors que le pays traverse une conjoncture politique très agitée.

Une vingtaine de partis politiques sont en lice pour ces élections qui ont valeur de test pour le Parti de la Justice et de Développement (AKP – au pouvoir) et son président, le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan, qui se trouve au cœur d’un scandale de corruption à rebondissement, mais également de popularité pour les partis de l’opposition, dont les plus importants sont le Parti républicain du peuple (CHP-gauche), le Mouvement populaire (MHP-droit nationaliste) et le Parti pour la paix et la démocratie (BDP/pro-kurdes).

Selon des données publiées par l’Agence de presse officielle turque ‘Anatolie”, 52,7 millions d’électeurs, dont 26,7 millions de femmes, sont répartis sur les 194.310 bureaux de vote mis en place pour les besoins de ce scrutin municipal, qui se tient dans un climat politique très tendu à cause des crises à répétition qui secouent la Turquie particulièrement depuis l’été dernier, date du large mouvement de contestation dirigé contre le gouvernement et son Premier ministre, accusé de ‘dérives autoritaires” et de mener des politiques jugées trop conservatrices et menaçant les valeurs de la laïcité.

Bien qu’il ne s’agit que d’un scrutin municipal, ces élections ont tourné au test de survie politique pour le chef du gouvernement, qui semble en faire une affaire personnelle après le déclenchement du scandale de corruption et la prolifération sur Internet d’enregistrements, pourtant non authentifiés, qui le mettent directement en cause dans cette affaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite