Tunisie : “Pas de marginalisation, ni d’exclusion de musulmans, de juifs, de chrétiens ou d’athées” (Jebali d’Ennahda)

Tunisie :
Le secrétaire général du parti islamiste tunisien "Ennahda", Hamadi Jebali a exprimé, jeudi, la volonté de son parti de faire de la liberté "le socle de l’édifice" démocratique dans l’étape à venir.

"Ennahda entend asseoir des garanties constitutionnelles pour le respect des libertés, des droits de l’Homme et en matière d’ouverture et de modération. Nous voulons les concrétiser dans la Constitution de manière à ce qu’ils soient intouchables", a-t-il affirmé.

Ennahda, vainqueur des dernières élections, s’est engagé aussi à militer pour "une Tunisie faite de modération, d’ouverture et de tolérance", a-t-il ajouté lors d’un forum réunissant des opérateurs touristiques tunisiens et étrangers.

"Il n’y aura pas de marginalisation, ni d’exclusion de musulmans, de juifs, de chrétiens ou d’athées", a assuré M. Jebali. "On ne doit pas nous diaboliser les uns les autres", a-t-il lancé en rejetant l’accusation de double langage prêtée à son mouvement.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite