Soupçons d’espionnage: “Agissements d’une extrême gravité”, “à la justice de se prononcer” (Macron)

Emmanuel Macron a estimé vendredi que les agissements des ex-agents de la DGSE soupçonnés de trahison pour une puissance étrangère étaient "d’une extrême gravité".

Lors d’une conférence de presse depuis Saint-Pétersbourg, le chef de l’Etat a ajouté que "c’est à la justice de se prononcer" sur "ces faits pas récents". Ces ex-agents français sont soupçonnés d’avoir travaillé pour les autorités chinoises, selon une source proche du dossier.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite