Retraites: trafic RATP toujours “très perturbé” mardi, huit lignes de métro fermées (direction)

Le trafic RATP sera de nouveau "très perturbé" mardi, a annoncé lundi la régie, en précisant que huit lignes de métro seraient fermées au 13e jour de la grève illimitée contre la réforme des retraites.

Les lignes de métro automatiques 1 et 14 fonctionneront normalement, en cette 3e journée nationale interprofessionnelle de protestation contre ce projet gouvernemental. Le trafic sur les lignes de métro 4, 7, 8 et 9 sera assuré partiellement aux heures de pointe, tandis que la ligne 11 sera ouverte en partie "pour la pointe du matin" et la ligne 3 partiellement "pour la pointe du soir". Les RER A et B circuleront "uniquement" aux heures de pointe. Côté bus et tramways, le trafic sera "perturbé".

L’artisan du plan de réforme des retraites en France, décrédibilisé par des soupçons de conflit d’intérêts, a démissionné lundi, accroissant la pression sur le gouvernement, inquiet de voir les grèves contre ce projet se prolonger durant la période de Noël.

Cette démission, la 12e d’un ministre depuis le début de la présidence Macron en mai 2017, est un coup dur pour le gouvernement, qui peine à trouver une sortie de crise et s’inquiète d’une possible poursuite de la grève pendant les fêtes de fin d’année.

La position de M. Delevoye, 72 ans, était devenue intenable après des révélations sur des mandats non déclarés en parallèle de ses fonctions gouvernementales, alimentant des soupçons de conflit d’intérêts.

Son départ intervient à la veille d’une journée de mobilisation que les adversaires de la réforme veulent décisive, l’ensemble des syndicats appelant désormais à la grève et la manifestation, y compris les organisations réformistes comme la CFDT, premier syndicat de France.

Le Premier ministre les recevra tour à tour mercredi, ainsi que le patronat.

Pour le temps fort de mardi, cheminots, enseignants, fonctionnaires, avocats et magistrats, internes, médecins et soignants sont appelés à manifester.

L’ampleur de cette mobilisation à l’appel de tous les syndicats constituera un indicateur important pour le gouvernement, avant la reprise, encore floue, de négociations.

Le projet d’Emmanuel Macron prévoit la transformation des 42 régimes de retraite existants en un système universel par points.

L’ "âge d’équilibre" (64 ans en 2027) vise à maintenir l’équilibre financier du système, chacun pouvant continuer à partir à la retraite à 62 ans, mais avec un malus sur sa pension et un bonus pour ceux partant après.

Au douzième jour de grève, commerçants, hôteliers et restaurateurs parisiens enregistrent des chutes d’activité de 25% à 60% par rapport à l’an dernier, selon leurs fédérations.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite