Nicolas Sarkozy veut “moins d’enseignants, mieux rémunérés”

"Moins d’enseignants, mieux rémunérés", a martelé mardi soir Nicolas Sarkozy, présentant à Montpellier son programme en matière d’éducation. Le président-candidat a proposé d’augmenter le salaire des professeurs "de 25%, soit près de 500 euros par mois", en contrepartie d’un allongement de leur temps de présence dans les établissements secondaires, sur la base du "volontariat".

"Les enseignants sont mal payés, parce qu’ils sont trop nombreux", a lancé Nicolas Sarkozy lors de son meeting de Montpellier. "Je fais le choix de moins d’enseignants, mieux rémunérés", a-t-il martelé, assumant le principe de non remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite.

"Comment faire quand il n’y a pas d’argent pour embaucher? (…) Il n’y a qu’une solution: faire travailler les enseignants plus longtemps en les payant davantage", a-t-il affirmé.

Les enseignant "choisiront sur la base du strict volontariat" de passer d’un temps de présence dans les collèges et les lycées de 18 heures actuellement à 26 heures par semaine, contre une augmentation de salaire de 25%, a-t-il précisé, souhaitant également qu’ils disposent d’un bureau dans les établissements.

Par ailleurs, Nicolas Sarkozy a proposé d’accorder "l’autonomie" aux établissements scolaires. "Je souhaite donner à chaque établissement la possibilité de constituer de véritables équipes pédagogiques en lui donnant la liberté de recruter directement les professeurs avec une plus grande souplesse dans des régimes indemnitaires différenciés, pour valoriser les enseignants qui veulent se consacrer à l’activité d’enseigner dans les établissements les plus difficiles", a-t-il expliqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite