“Ne banaliser aucun parti d’extrême-droite”

Le porte-parole du PS, Benoît Hamon, a estimé dimanche qu'”aucun parti d’extrême droite ne devait être banalisé”, deux jours après les attaques meurtrières survenues en Norvège. “Si ces jeunes sont morts, c’est parce qu’ils étaient socialistes. La plupart d’entre eux étaient des militants de gauche et ont été tués par un homme convaincus par les thèses d’extrême droite”, écrit-il dans un communiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite