Mondial-2026 – Il rencontre les stars pour “donner du souffle” au dossier marocain

De “Zlatan” à Messi en passant par l’humoriste Gad Elmaleh: pour soutenir la candidature de son pays à l’organisation du Mondial-2026, un Marocain a rencontré 26 célébrités, un moyen de donner du “souffle” au dossier du royaume face au favori nord-américain.

Avec "Mayemkench 2026" ("Impossible 2026), Saad Abid, un environnementaliste passionné de sports extrêmes, s’est lancé un défi de taille: rencontrer des stars, les inviter à souffler face caméra, signer sur un ballon et prononcer un mot -sympa si possible- sur le Maroc.

Le tout est filmé, diffusé sur les réseaux sociaux Facebook et Instagram et partagé des dizaines de milliers de fois. La vedette rencontrée doit alors désigner une autre pour relever le challenge etc…

"L’idée de départ était de donner de l’espoir aux Marocains. Donner son souffle, ça a une symbolique forte!", dit à l’AFP Saad Abid, 37 ans, qui "s’autofinance" pour l’essentiel, avec "le soutien d’opérateurs privés".

C’est le Camerounais Samuel Eto’o –ambassadeur de la candidature marocaine– qui a ouvert le bal le mois dernier, avant de désigner l’Espagnol Andres Iniesta et l’Argentin Lionel Messi.

De fil en aiguille, Saad Abid a pu rencontrer une vingtaine de footballeurs de classe mondiale comme Zlatan Ibrahimovic, Andrea Pirlo, ou encore Cristiano Ronaldo.

"Je ne fais que suivre le bon vouloir des célébrités qui font en sorte de ne pas casser la chaîne", sourit Saad Abid, qui diffuse après chaque rencontre une vidéo racontant ses péripéties.

Des personnalités du monde du spectacle ont également apporté leur pierre à l’édifice, comme les humoristes franco-maroco-canadien Gad Elmaleh, Jamel Debbouze ou encore Jean Dujardin. Tous ont joué le jeu. Le chanteur congolais Maître Gims doit terminer la boucle dans une capsule dont la diffusion était prévue cette semaine.

Le promoteur de "Mayemkench 2026" souhaite désormais "vendre le ballon aux enchères et créer un centre sportif et 100% écologique en faveur d’enfants défavorisés", dit-il.

Son pays, lui, espère être le second du continent africain, après l’Afrique du Sud en 2010, à accueillir l’événement.

La candidature marocaine sera soumise au vote le 13 juin à Moscou face au trio États-Unis-Canada-Mexique, à la veille du début de la Coupe du monde 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite