Maroc: n’en déplaise au coronavirus, le ramadan se vit dans une atmosphère d’enchantement et de partage

Alors que l’inquiétude planait sur le risque de voir les différentes mesures préventives annoncées au Maroc affecter les traditions de partage et les rituels du ramadan, le quotidien ramadanesque marocain se vit, n’en déplaise au Covid-19, dans une ambiance de joie dégageant mille et un parfum. Une ambiance qui ramène les Marocains à leurs traditions ramadanesques ancestrales.

Le ramadan au Maroc, quoiqu’en pleine pandémie, illustre cet esprit d’enchantement, de piété et de partage qui anime l’ensemble des villes du Royaume. A Meknès, à l’instar des autres villes et régions marocaines, les  les marchés sont animés et les clients sont nombreux. L’occasion aussi pour les femmes s’échanger des recettes culinaires de leurs régions ou les dernières innovations dans la confection du Meloui, Betboute, Pastilla et autres mets conçus spécialement pour ramdan.

Houda Elfchtali

A Qobbat Asoouk, Rwamzine, Tizimi, Sidi Amar, Al Bassatine.. de la la cité ismailienne, c’est une autre ambiance. Les  vendeurs de gâteaux sucrés rivalisent dans la présentation de leurs marchandises. Des étalages de  Chebbakia, M’kharka, Rziaza, Fekkas, Mhajeb, Ghraiba ou encore Briwate sont arrangés soigneusement sur des plateaux d’argent. De l’autre côté des suiqa, une foule de clients se précipite ici et là entre boucher, poissonnier, vendeur de fruits et légumes

Le look des Meknassis-ies s’aligne, lui aussi, sur les exigences vestimentaires du ramadan: la djellaba, le foulard et les babouches ont pris le pas sur les articles de mode. ‘’C’est une manière de montrer que le ramadan est une épreuve contre soi-même’’, confie à Atlasinfo, Amal Addi, une femme au foyer non loin de la quarantaine, tout en enroulant soigneusement une portion de Meloui dans un papier aluminium.

Les mesures de précaution visant à prémunir la population contre le virus, dont l’interdiction des déplacements de 20h à 6h du matin, ont quelque peu impacté les traditionnelles soirées ramadanesques: jeux de cartes (rounda, touti, rami) pour les uns, émissions et variétés diffusées par les télévisions nationales pour les autres.

Valeurs de partage et de solidarité

L’ambiance spirituelle est, elle, fortement présente en dépit de la fermeture des mosquées, comme moyen vital de prévention. ‘’C’est un mois d’amour et de tolérance où les grands doivent transmettre aux générations d’aujourd’hui les valeurs de solidarité et de partage que prône  l’Islam’’, insiste, pour sa part, Brahim Sandali, employé de banque de 43 ans. Pour ce père de famille soucieux d’authenticité, l’Islam bien compris est une religion d’ouverture, de dialogue et de respect. Il cherche à transmettre ces valeurs à ses enfants. ‘’Je donne seulement l’exemple, comme l’on fait mes parents’’.

“Je me sens beaucoup plus proche de Dieu”, dit Fatiha Jaynate, mère de famille de 37 ans, qui vit l’islam au quotidien dans ses principes de tolérance et de valeurs de solidarité. Pour cette enseignante d’Histoire, le jeûne n’est pas seulement une épreuve physique, mais aussi un élan du cœur pour connaître la joie du partage.

Abdellah Talbi, 49 ans, ingénieur chez Maroc Telecom conçoit, quant à lui, le ramadan comme un mode de vie et de pensée. Il faut à son sens ne pas nuire aux autres, s’efforcer de les comprendre et de les accepter. Car, explique-t-il, le mois de ramadan enseigne l’humilité, l’altruisme, la solidarité, la tolérance et l’indulgence. Un mois où sagesse et sérénité s’imposent et se cultivent, où charité se fait de don matériel et moral, un mois où l’individu touche au sommet de sa spiritualité et où il côtoie la divinité par le biais de la prière, du douâa et du dikr.

Seule fausse note de ce mois de ramadan, l’impossibilité de recevoir ses amis ou sa famille pour le ftour, ainsi que l’absence des animations culturelles et artistiques qui faisait partie, avant la pandémie, de l’ambiance ramadanesque marquée par un riche éventail de spectacles modernes et authentiques comportant musiques, chants, rythmes et concert divers.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite