Manifestation des Marocains bloqués devant le consulat général de France à Casablanca: colère et désarroi

“Cela fait 48 ans que je paie mes impôts en France mais je ne suis pas éligible pour être rapatriée! J’ai des droits mais le consul de France à Casablanca s’en fiche”, s’indigne cette Marocaine qui manifestait ce mardi avec beaucoup d’autres devant le consulat général de France à Casablanca pour protester contre les lenteurs et les discriminations subies en matière de rapatriement.

Des Marocains résidant en France et bloqués au Maroc protestent devant le consulat de France à Casablanca et demandent que les services consulaires français prennent en considération leurs demandes de rapatriement.

“C’est la 5ème fois que je viens au consulat. Le consul promet d’étudier nos dossiers et puis rien. En revanche, on voit les Français partir”, s’insurge cette dame au micro du site Akhbarona.

“Cela fait 48 ans que je paie mes impôts en France. J’ai des droits moi aussi.  Mais le consul général de France à Casablanca s’en fiche. il ne fait rien pour nous”, déplore-t-elle en prenant à témoin la foule.

Et d’ajouter: “Le consul nous dit chaque fois on va étudier cas par cas. Cette formule fait rire même si le coeur n’y est pas car nous savons qu’il n’y aura rien.. Et pourtant il y a parmi nous des gens avec des maladies chroniques qui n’ont pas vu leur médecin, des mineurs qui n’ont pas pu suivre leurs cours par internet “.

Selon les témoignages recueillis par le site Akhbarona sur place, des personnes ont vu leurs titres de séjour expirer. “On nous a dit qu’il nous faut des visas retour. Ce n’est quand même pas de notre faute”.

Selon Salwa, “porte-parole” de ces Marocains bloqués auprès du consulat , “la situation est dramatique. Il y a des mineurs sans scolarité, des cas médiaux d’une extrême urgence, des gens dont le titre de séjour a expiré”.

“Lors de mon entretien avec le consul, je lui ai transmis que les gens véhiculés sont prêts à prendre des passagers avec eux. Il a donné son accord et va voir pour les ferry. Sur les titres de séjour, le consul a promis d’examiner et de contacter les préfectures. On a également présenté une requête pour deux personnes d’une extrême urgence médical. Là pas de retour positif sous prétexte que leurs dossiers ne sont complets. J’ai exprimé notre désarroi. il y a des gens qui ont perdu leur travail, des familles éclatés. Il faut vraiment se bouger.”

“Tant que nous n’avons pas reçu de réponse pour notre rapatriement, nous allons continuer à venir manifester devant le consulat. Il faut vraiment que le gouvernement français mette plus d’avions pour nous rapatrier”, dit-elle.

Ce  mardi matin sur France Inter, le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a promis  une dizaine de liaisons maritimes dans les quinze prochains jours, en évoquant un “véritable pont maritime”.

Lire aussi: Le Drian: “Je respecte les normes sanitaires que les autorités marocaines ont décidé”

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite