Le Drian: “Je respecte les normes sanitaires que les autorités marocaines ont décidé”

“Je respecte les normes sanitaires que les autorités marocaines ont décidé”, a déclaré Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, à propos des conditions du rapatriement des Français bloqués au Maroc.

Invité du grand entretien de France Inter ce mardi matin, Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, a évoqué deux phases dans l’opération du retour des Français bloqués à l’étranger, notamment en Algérie ou au Maroc.

Rappelant qu”’il a fallu multiplier les initiatives dans 140 pays différents pour permettre à 186.000 aux Français de “revenir dans les meilleures conditions”, le ministre a estimé que “la difficulté, c’est qu’au Maghreb, singulièrement au Maroc, il y a eu deux phases. La première, qui a commencé le 13 mars, où les touristes français qui étaient sur place souhaitaient rentrer,  et nous avons permis à 30.000 de revenir via un pont aérien de 200 vols”.

Et au ministre de détailler: “La deuxième vague, plus récente, concerne d’autres Français qui depuis le mois d’avril ont manifesté leur souhait de rentrer en France, soit parce qu’ils n’avaient pas trouvé de place dans les vols (un nombre relativement faible), soit parce que des Franco-Marocains, qui ont leur résidence en France et qui passent une partie de l’année au Maroc, ont voulu revenir et je respecte ce choix, soit parce qu’il y avait des camping-caristes qui ont leurs habitudes et pensaient pouvoir rentrer plus tard.”

“Pour ceux-là, ça devient compliqué : les aéroports marocains sont fermés, il n’y a pas de ligne à part les vols d’Air France que nous affrétons régulièrement, et il y a des mesures sanitaires très exigeantes, avec les déplacements interdits. C’est une situation particulière et je respecte les normes sanitaires que les autorités marocaines ont décidé”, a-t-il souligné.

“véritable pont maritime”

Et de poursuivre, “nous allons organiser, pour les camping-caristes en particulier, mais pas uniquement pour eux, une dizaine de liaisons maritimes dans les quinze prochains jours, a-t-il ajouté en évoquant un “véritable pont maritime”. Un bateau partira mardi vers Sète, un autre mercredi vers Marseille, deux ports français sur la façade méditerranéenne, a-t-il précisé.

Des traversées sont aussi prévues “la semaine prochaine” vers Malaga (Espagne), Sète et Marseille. Depuis Malaga, les camping-caristes seront autorisés par les autorités espagnoles à rentrer en France “s’ils restent sur l’autoroute”, a ajouté le ministre.

Quant à l’Algérie, “nous allons mettre en oeuvre trois vols quotidiens sur Alger à partir du 27 mai (..) ce qui va permettre le triplement des capacités aériennes”, a indiqué Jean-Yves Le Drian. Seuls sept vols hebdomadaire relient actuellement Alger à Paris.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite