Loi d’interdiction du voile : SOS Racisme parle de “simplisme populiste”

SOS Racisme s’étonne que le gouvernement propose une loi d’interdiction totale du voile intégral dans l’espace public qui serait “contraire à la Constitution et à la Convention européenne des Droits de l’Homme” et parle de “simplisme populiste”.

Loi d
Cette décision, écrit mercredi SOS Racisme dans un communiqué, serait "contraire à la Constitution et à la convention européenne des Droits de l’Homme". Selon l’association, elle "montre que le débat sur la burqa, bien loin de s’intéresser au sort des femmes qui seraient victimes de cette pratique, est empreint d’une logique populiste contraire aux valeurs du vivre ensemble que chacun prétend pourtant défendre".

L’association estime que les responsables politiques seraient "plus crédibles" s’ils luttaient plutôt contre "les logiques de ségrégation et de discrimination" ou s’ils "évitaient de ne traiter certaines populations qu’à travers le prisme de leur appartenance ethnique ou religieuse".

"Lutter pour le droit des femmes, écrit encore SOS Racisme, est indissociable du combat antiraciste mais le présent projet de loi ne poursuit en aucune façon cette finalité (…). Il s’inscrit tout au contraire dans un contexte de stigmatisation dont les responsables politiques sont en tous points responsables

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite