Le transfert de l’ambassade du Paraguay à Jérusalem, un “acte provocateur” (OCI)

L’Organisation de la coopération islamique (OCI) a qualifié la décision de la République du Paraguay de transférer son ambassade à Al Qods occupée (Jérusalem) d'”acte provocateur et de violation grave du droit international et de toutes les décisions des Nations unies y afférentes”.

Dans un communiqué de l’organisation publié lundi, le Secrétaire général de l’OCI, Yousuf Al-Othaimeen, a réitéré le rejet par cette organisation et sa condamnation de cette décision qui, "bien qu’elle constitue un fait réel, elle n’accordera aucun droit et ne gagnera aucune légitimité", appelant le Conseil de sécurité de l’ONU à assumer ses responsabilités dans ce sens.

M. Al-Othaimeen a rappelé la décision du Sommet extraordinaire de l’OCI, tenu vendredi dernier à Istanbul, visant à prendre les mesures politiques et économiques convenables vis à vis des États qui prennent de telles décisions.

Le Paraguay a ouvert lundi son ambassade à Al-Qods, devenant ainsi le troisième pays à ouvrir une représentation dans la ville sainte, après les États-Unis d’Amérique et le Guatemala.

Les pays arabes et islamiques et la grande majorité de la communauté internationale ont condamné le transfert des ambassades à Al-Qods, considérée comme une ville occupée.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite