Le décès de Abdellah Blinda, une grande perte pour le sport marocain

Le décès de l’ancien joueur des sélections marocaines de football et de handball, Abdellah Ajri, dit “Blinda”, mercredi à l’âge de 59 ans, constitue une grande perte pour le sport national, ont affirmé à l’unisson d’ anciens joueurs internationaux et entraîneurs.

Dans leurs témoignages recueillis par la MAP lors des obsèques du défunt, jeudi au cimetière Chellah à Rabat, ils ont été unanimes à souligner que feu Abdellah Blinda, qui a fait carrière au hand-ball et au football, a été des meilleurs sportifs qu’a connus le Maroc, saluant en lui "l’éducateur et le sportif polyvalent fidèle à son club d’origine, le FUS de Rabat", avec qui il a notamment remporté deux coupes du Trô ne (1973, 1976).

Ils ont également relevé que feu Blinda, qui a pris en main plusieurs sélections et clubs nationaux, a pu graver son nom dans les annales du sport marocain, notamment dans le domaine de l’encadrement.

A ce propos, Allal Benkassou, gardien de but de l’équipe nationale et de l’AS FAR dans les années 60 et 70, a indiqué que le défunt représente pour lui "le copain de quartier, le frère et l’ami", mettant en exergue son riche parcours en tant que joueur et encadrant.

"Personnellement je l’ai cô toyé au sein de la Direction technique de l’Union de Touarga. C’est l’un des cadres marocains les plus réputés par leurs compétence et connaissances", a-t-il affirmé.

Pour sa part, Mustapha Haddaoui, ancien international marocain se dit redevable à cet encadrant "hors paire et titulaire de plusieurs diplô mes supérieurs", que ce soit pendant sa carrière de joueur ou quand il a intégré le domaine de l’entraînement.

"Il m’avait soutenu, comme il l’a fait avec plusieurs autres joueurs, tout au long de ma carrière en équipes nationales (juniors, espoirs et seniors).

Quand je me suis converti à l’entraînement, il était là pour me prodiguer ses précieux conseils", se souvient Haddaoui, qui a succédé au défunt à la tête de l’équipe marocaine des joueurs locaux.

Les ex-internationaux Khalid Abiad et Hammadi Hamidouch, amis de longue date du défunt, ont souligné, de leur cô té, les qualités humaines et professionnelles de feu Blinda, ainsi que les services qu’il a rendus au FUS de Rabat et aux sélections nationales qu’il avait prises en main.

Le président de l’Association des anciens joueurs du FUS, Hassan Akesbi a indiqué, lui, que le décès de Blinda représente "un drame et une énorme perte pour le sport marocain", énumérant les vertus du défunt et ses services rendus au sport national.

De son cô té, le champion olympique d’athlétisme, Khalid Sekkah a affirmé que "le défunt, qui est un homme hors norme, était connu pour avoir consacré sa vie

au sport et malgré sa disparition il sera éternellement présent dans les esprits".

Les funérailles de feu Abdellah Blinda se sont déroulées en présence, notamment, de MM. Moncef Belkhayat, ministre de la Jeunesse et des Sports, Ali Fassi Fihri, président de la Fédération royale marocaine de football et Noureddine Benabdenbi, secrétaire général du Comité national olympique marocain

(CNOM), ainsi que des membres de la famille du défunt, des présidents de plusieurs Fédérations sportives nationales et de clubs, d’anciens joueurs, d’entraîneurs, de dirigeants et de personnalités des mondes de la culture et des arts.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite