La transition politique en Syrie devient une “nécessité urgente” (Maison Blanche)

La transition politique en Syrie est devenue une "nécessité urgente", a affirmé, jeudi, la Maison Blanche, qui s’est dite "sceptique" quant à la volonté du régime de Damas d’appliquer le plan de l’envoyé spécial des Nations Unies et de la Ligue arabe, Kofi Annan.

"Sur la base des preuves constatées, nous sommes très sceptiques quant à la volonté du régime de (Bachar) Al-Assad d’accepter les dispositions du plan Annan", a déclaré le porte-parole de la Maison Blanche, Jay Carney, lors de son point de presse quotidien.

M. Carney a souligné, à cet égard, la disposition de Washington à entamer de nouvelles discussions avec les membres du Conseil de sécurité de l’ONU ainsi qu’avec les autres parties concernées sur les mesures et la voie à prendre en cas d’échec du plan Annan.

Par ailleurs, le porte-parole a qualifié de "totalement injustifié" la violente répression par les forces du régime syrien des manifestations estudiantines à Alep, deuxième ville du pays, où quatre étudiants ont été tués et 200 autres arrêtés jeudi.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite