La situation en Libye “ne peut pas être résolue par des moyens militaires” (ministre allemand des AE)

Le ministre allemand des affaires étrangères, Guido Westerwelle a indiqué, vendredi à Pékin, que "la situation en Libye ne peut pas être résolue par des moyens militaires".

"Il peut seulement y avoir une solution politique et nous devons mettre en route un processus politique", a déclaré M. Westerwelle à l’issue d’une rencontre avec son homologue chinois Yang Jiechi, tout en appelant le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi à un cessez-le-feu. "Cela devrait démarrer avec un cessez-le-feu respecté par Kadhafi pour pouvoir démarrer un processus de paix", a ajouté le diplomate allemand.

De son côté, le chef de la diplomatie chinoise a souligné que Pékin et Berlin s’étaient abstenus lors du vote de la résolution 1973 à l’ONU le 17 mars, qui a ouvert la voie à des frappes aériennes de la coalition.

Pékin s’est déclaré opposé à l’usage de la force en Libye et a mis en garde la France, les Etats-Unis et la Grande-Bretagne contre des frappes qui violeraient l’esprit de la révolution onusienne, qui est de protéger les populations civiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite