La mort de Ben Laden, “une justice” pour les victimes du terrorisme au Kenya (président kenyan)

La mort du chef d’Al-Qaïda, Oussama Ben Laden, est un "acte de justice" pour les victimes de l’attentat perpétré en 1998 contre l’ambassade américaine au Kenya, a affirmé lundi le président kenyan, Mwai Kibaki.

"Au nom du Gouvernement et du peuple de la République du Kenya, je félicite toutes les personnes qui sont derrière la liquidation d’Oussama Ben Laden", a indiqué le président kenyan dans un communiqué.

La première attaque d’envergure internationale perpétrée le 7 août 1998 à proximité de l’ambassade des Etats-Unis et d’une banque à Nairobi a fait 200 morts et plus de 1000 blessés.

Plus tô t, le Premier ministre kenyan Raila Odinga a déclaré que le meurtre du chef d’Al-Qaïda est une réalisation majeure et une justice pour toutes les victimes du terrorisme au Kenya.

"Nous nous félicitons de la liquidation d’Oussama Ben Laden qui constitue inéluctablement l’un des grands succès de la guerre contre le terrorisme", a dit Raila Odinga.

Oussama ben Laden a été tué dimanche au Pakistan par un commando américain.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite