L’UNESCO alerte contre le risque de pillages et de destructions du patrimoine culturel irakien

L’UNESCO a mis en garde mardi contre le risque de pillages et de destructions du patrimoine culturel irakien, au moment où le pays subit un regain de violence qui provoque de nouvelles souffrances et des victimes.

Dans un communiqué, la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a appelé "tous les Irakiens à faire front pour protéger le patrimoine culturel de leur pays", soulignant qu’"il est un témoignage unique de l’humanité, des origines de notre civilisation et de la coexistence interethnique et interreligieuses".

Ce patrimoine constitue également "un élément clé pour la résilience et la construction d’un avenir meilleur", a-t-elle ajouté, notant que "dans la situation actuelle, la prise pour cible et l’utilisation militaire des monuments et des sites, le pillage et le trafic illicite des biens culturels sont les principales menaces qui pèsent sur le patrimoine culturel".

"J’appelle tous les acteurs à éviter toute forme de destruction du patrimoine culturel, notamment des sites religieux. Leur destruction intentionnelle est un crime de guerre et un coup porté à l’identité et à l’histoire du peuple iraquien. Leurs auteurs doivent être tenus pour responsables de leurs actes", a déclaré la directrice générale de cette organisation onusienne, exhortant "les dirigeants et les communautés irakiens à sauvegarder le patrimoine culturel de leur pays".

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite