L’ONU proclame le 3 mars “Journée mondiale de la vie sauvage”

L’ONU a décidé de faire du 3 mars la "Journée mondiale de la vie sauvage" pour célébrer la faune et la flore et souligner les dangers liés aux trafics, s’est réjouie lundi la Cites, l’organisation chargée d’encadrer le commerce international des espèces menacées.

Cette "Journée mondiale de la vie sauvage", instaurée le 3 mars en référence à la date de naissance de la Cites, le 3 mars 1973, est "une occasion idéale de célébrer les multiples beautés et formes variées de la faune et de la flore et de sensibiliser aux bénéfices nombreux que nous apporte la conservation", a souligné John Scanlon, secrétaire général de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (Cites).

"En même temps, cette Journée nous rappelle l’urgente nécessité d’intensifier la lutte contre la criminalité de la vie sauvage, et ses vastes impacts économiques, environnementaux et sociaux", a ajouté dans un communiqué le responsable de cette organisation basée à Genève.

Cette nouvelle "Journée mondiale" a été adoptée vendredi lors de 68e session l’assemblée générale de l’ONU, "au vu des menaces qui pèsent sur l’environnement de la planète et des dangers que font naître les trafics de faune et de flore au niveau mondial", souligne un compte rendu de cette session par l’ONU.

Le trafic mondial d’espèces de faune et de flore sauvages est estimé à 19 milliards de dollars (14 milliards d’euros) par an, selon le Fonds mondial pour la nature (WWF).

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite