L’élection présidentielle syrienne, une “honte” pour Washington

Les Etats-Unis ont jugé mardi que l’élection présidentielle était une "honte" en pleine guerre civile.

"L’élection présidentielle d’aujourd’hui en Syrie est une honte", a dit Marie Harf, porte-parole du département d’Etat.

"Bachar al Assad n’a pas plus de crédibilité aujourd’hui qu’il n’en avait hier", a ajouté Marie Harf, évoquant les "photos écoeurantes du président Assad en train de voter, comme s’il s’agissait d’une vraie élection".

"Détachée de la réalité, privée de participation politique, cette élection organisée aujourd’hui par le régime Assad prolonge l’héritage familial de quarante années de répression violente", a déclaré la porte-parole.

Les Syriens étaient appelés mardi à se rendre aux urnes pour une élection présidentielle qui promet une écrasante victoire de Bachar al Assad dans un pays déchiré par une guerre civile qui a fait plus de 160.000 morts.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite