Hollande : “des décisions dès novembre sur tous les aspects de la compétitivité”

Englués dans un débat potentiellement explosif sur la compétitivité de la France, François Hollande et Jean-Marc Ayrault s’efforcent de contenir une offensive patronale sans équivalent depuis la mobilisation contre les nationalisations de 1981 et la semaine de 35 heures à la fin des années 1990.

Le président a promis hier des décisions dès novembre sur tous les aspects de la compétitivité, y compris le coût du travail, sur lequel les organisations patronales et les chefs d’entreprises concentrent leur feu.

Pendant ce temps, le Premier ministre déjeunait à Matignon avec cinq grands patrons membres de l’Association française des entreprises privées (Afep). C’est de cette organisation, qui fédère les PDG d’une centaine de grandes sociétés françaises, qu’est partie ce week-end la dernière salve en date, à une semaine de la remise d’un rapport très attendu sur le sujet par l’ex-patron de la SNCF et d’EADS, Louis Gallois, le 5 novembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite