Egypte: Sissi dit ne pouvoir “ignorer” les appels à sa candidature à la présidentielle

Le maréchal Abdel Fattah al-Sissi, chef de l’armée et homme fort de l’Egypte depuis qu’il a destitué Mohamed Morsi, a annoncé mardi qu’il ne pouvait "ignorer" les appels du peuple à se présenter à la présidentielle.

Huit mois tout juste après l’éviction du président islamiste, le maréchal Sissi, de loin la personnalité la plus populaire du pays, est donné favori du scrutin prévu au printemps qui doit doter le plus peuplé des pays arabes d’un président élu.

Depuis l’éviction en juillet du seul président jamais élu démocratiquement d’Egypte, l’armée a installé un pouvoir intérimaire qu’elle dirige de facto et nommé une Constituante dont la nouvelle Loi fondamentale a été adoptée lors d’un référendum aux allures de plébiscite autour de la personne de Sissi.

Dans le même temps, les islamistes pro-Morsi sont la cible d’une implacable répression qui a fait, selon Amnesty International, au moins 1.400 morts, tandis que les forces de l’ordre étouffent désormais également toute opposition progressiste de la jeunesse.

S’il ne s’est pas encore officiellement déclaré, le maréchal Sissi ne cache plus depuis un certain temps sa ferme intention de briguer la présidence.

En janvier, à l’occasion du troisième anniversaire de la révolte de 2011 qui avait renversé le président Hosni Moubarak –lui aussi issu des rangs de l’armée–, des milliers de ses partisans s’étaient rassemblés pour l’exhorter à briguer la présidence. Peu après, l’armée avait donné mandat à son chef pour qu’il se présente à la magistrature suprême.

Pour être éligible toutefois, le maréchal Sissi devra quitter le gouvernement –où il est vice-Premier ministre et ministre de la Défense– et à prendre sa retraite ou quitter l’armée pour être éligible.

Mardi, il a estimé qu’"il ne pouvait tourner le dos au moment où la majorité réclame sa candidature à l’élection présidentielle", ajoutant que "des mesures officielles seront prises dans les jours qui viennent", selon l’agence officielle Mena.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite