Douste-Blazy salue l’action de Hollande en faveur de la “moralisation de la vie politique”

L’ancien ministre UMP Philippe Douste-Blazy, soutien de François Bayrou pour la présidentielle, a déploré jeudi le "discours anti-européen" de Nicolas Sarkozy, tout en saluant l’action de François Hollande en faveur de la "moralisation de la vie politique".

"Quand j’entends les discours anti-européen du président-candidat, je suis étonné qu’un centriste puisse lui donner un blanc-seing", a-t-il dit au sujet d’Hervé Morin, qui a demandé à François Bayrou d’appeler à voter pour Nicolas Sarkozy au second tour.

"Bien sûr que cette Europe-là doit être modifiée, mais on ne peut pas donner l’impression que la France doit sortir de Schengen comme ça. Je trouve que c’est un clin d’œil aux gens qui ont voté ‘non’ aux différents traités et que ce n’est pas très responsable", a déclaré l’ex-ministre des Affaires étrangères à l’émission "Preuves par 3" Public Sénat/AFP.

"Si on prend l’exemple de la moralisation de la vie politique, je vois que François Hollande a dit oui, et que Nicolas Sarkozy a dit non. C’est un élément important", a-t-il ajouté, évoquant l’interdiction du cumul des mandats.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite