Des soldats de la marine israélienne arraisonnent un navire finlandais transportant des militants pro-palestiniens

Les soldats de la marine israélienne ont arraisonné, samedi, le navire finlandais Estelle transportant des militants de la cause palestinienne qui tentent de forcer le blocus de la bande de Gaza, a indiqué une porte-parole militaire.

"Le bateau a été arraisonné ce matin, et il n’y a pas eu de violences", a déclaré à l’AFP cette porte-parole, ajoutant que "les soldats sont montés à bord et ont pris le contrô le d’Estelle. Les passagers n’ont pas opposé de résistance".

Pour sa part, Victoria Strand, porte-parole du mouvement "Ship to Gaza Sweden (Un Bateau pour Gaza – Suède)", basé à Stockholm, avait affirmé que la marine israélienne avait "attaqué" le navire finlandais Estelle.

"Estelle est attaquée en ce moment, je viens de recevoir un message (des passagers du bateau) à l’instant par téléphone (…) Ils (les passagers) nous avaient dit auparavant qu’ils étaient suivis par des bâtiments militaires (israéliens)", avait précisé Mme Strand.

Le navire finlandais Estelle, qui était parti le 6 octobre de Naples (Italie) et qui avait été ravitaillé mardi dernier dans les eaux internationales au large de la Crète (Grèce), transporte cinq députés européens : Ricardo Sixto Iglesias (Espagne), Sven Britton (Suède), Aksel Hagen (Norvège), Vangelis Diamandopoulos et Dimitris Kodelas (Grèce), ainsi que l’ancien député canadien Jim Manly.

L’Estelle, une goélette à trois mats bâtie en 1922, comptait débarquer des fournitures scolaires et médicales ainsi que des matériaux de construction à Gaza.

Le blocus terrestre, aérien et maritime de la bande de Gaza a été imposé au territoire palestinien en juin 2006 à la suite de la capture d’un soldat israélien, puis renforcé lors de la prise de contrô le par le mouvement palestinien Hamas.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite