Virus: un vaccin chinois efficace à au moins 78% lors de tests au Brésil

Le vaccin CoronaVac, développé par le laboratoire chinois Sinovac, s’est montré efficace “de 78% à 100%” contre le Covid-19 lors des tests cliniques effectués au Brésil, a annoncé jeudi le gouverneur de l’Etat de Sao Paulo.

“C’est un jour historique, le jour de l’espoir”, a déclaré Joao Doria en conférence de presse, assurant que la vaccination de la population de son Etat allait débuter comme prévu le 25 janvier, alors que le virus a fait près de 200.000 morts dans tout le pays.

Mais pour ce faire, il faut que le vaccin soit approuvé par l’agence régulatrice Anvisa.

Une demande d’autorisation “d’urgence” sera déposée d’ici vendredi, a assuré lors de la même conférence de presse Dimas Covas, directeur de l’Institut Butantan, organisme sous tutelle de l’Etat de Sao Paulo qui sera chargé de la distribution et de la production du CoronaVac au Brésil.

Pour le moment, aucune demande d’autorisation de ce type n’a été encore été déposée au Brésil, en retard malgré son savoir-faire reconnu mondialement en matière de vaccination. De nombreux pays ont commencé à immuniser leur population, y compris l’Argentine voisine.

Lors de la phase III des tests cliniques du CoronaVac, la dernière avant l’homologation, aucun des 13.000 volontaires brésiliens n’a présenté de symptôme grave du Covid-19.

“Cela veut dire que le vaccin s’est révélé 100% efficace contre les cas graves”, a expliqué M. Covas, contre 78% pour les symptômes légers.

Le vaccin CoronaVac a été décrié à plusieurs reprises par le président d’extrême droite Jair Bolsonaro, dont Joao Doria est pressenti comme un adversaire potentiel pour la présidentielle de 2022.

Le gouvernement brésilien fait l’objet de nombreuses critiques pour sa gestion chaotique de la pandémie, notamment en ce qui concerne le plan national d’immunisation, annoncé tardivement sans date précise.

Mercredi soir, le ministre de la Santé Eduardo Pazuello s’est contenté d’assurer que le Brésil disposait du stock de seringues nécessaire pour débuter la vaccination “d’ici la fin du mois de janvier”.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite