SIAL 2012: L’industrie agroalimentaire marocaine s’invite à Paris

SIAL 2012: L
Les entreprises marocaines sont présentes en force au Salon International de l’Alimentation "SIAL 2012", rendez-vous incontournable pour les professionnels du secteur agro-industriel à travers le monde, qui s’ouvre dimanche à Paris.

Jusqu’au 25 octobre, pas moins de 79 unités marocaines investissent les espaces du Salon pour exposer la richesse et la diversité de l’offre agroalimentaire nationale, sur une superficie de 1418 m2.

Leur participation sera notamment rehaussée par la présence du ministre de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies, M. Abdelkader Amara, attendu au pavillon du Maroc mardi.

Supervisée par Maroc Export, centre national de la promotion des exportations marocaines, la participation marocaine vise à "consolider la position du Royaume sur cette plate-forme", où il est présent régulièrement avec "une gamme variée de produits représentant l’essentiel du potentiel du secteur agroalimentaire et produits de la mer".

Avec plus de 5.500 exposants et quelque 148.000 visiteurs originaires de 185 pays, le SIAL s’affiche comme "une vitrine unique du marché mondial alimentaire" et "c’est donc tout naturellement que nous avons choisi cette plate-forme pour présenter encore cette année la diversité de l’offre marocaine", indique-t-on auprès de Maroc Export.

"Ce sera pour tous, producteurs, agro-industriels et intervenants sur le marché marocain, une occasion unique de renforcer leur présence sur le marché français et d’établir des contacts professionnels nombreux et prometteurs avec les importateurs, enseignes de la distribution, de la restauration et acheteurs à la recherche de partenaires et de fournisseurs" assurent ses responsables.

Maroc Export, qui a pour mission la concrétisation sur le terrain de la stratégie nationale de promotion et de développement des exportations marocaines, prévoit dans ce cadre d’organiser sur les cinq jours de cette manifestation internationale, des rencontres professionnelles B to B au profit des entreprises marocaines exposantes, avec notamment des centrales d’achat, de grands importateurs et des grossistes français et européens.

Ces rencontres seront complétées le 24 octobre par un dîner networking organisé en collaboration avec la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris, en vue de réunir les exportateurs marocains et les acheteurs français. De grands noms de l’industrie agroalimentaire française y ont été notamment conviés.

Le SIAL est devenu, au fil des éditions, "un lieu de business performant et un lieu d’anticipation pour valoriser les innovations, décrypter les tendances, initier de nouveaux modes alimentaires", selon ses initiateurs.

Depuis 1964, ce rendez-vous planétaire de l’industrie agroalimentaire propose aux professionnels une offre qui se veut "la plus exhaustive", en fédérant toutes les filières alimentaires réparties en secteurs produits "clairement identifiés".

Tous les acteurs de la filière agroalimentaire y sont représentés: distribution, commerce, industriels, professionnels de la restauration, services, etc.

"Un salon professionnel, comme le SIAL, est en effet l’espace d’expression le plus approprié pour découvrir, échanger, ressentir, pressentir, s’adapter aux réalités des marchés toujours plus mouvants", souligne Valérie Lobry, directrice Générale du Salon.

Alors que le marché agroalimentaire mondial "vit aux rythmes de la croissance des pays émergents", dans un contexte économique "à l’instabilité quotidienne qui oblige à beaucoup d’agilité", le SIAL permet, selon elle, aux entreprises performantes de "réagir à tout changement en privilégiant le contact en face à face".

Au Maroc, le secteur agro-alimentaire est l’un des plus actifs et les mieux organisés de la filière exportatrice nationale.

Depuis quelques années, les unités de traitement et de transformation des produits agricoles ou des produits de la mer bénéficient des retombées positives de deux stratégies gouvernementales: Maroc Vert pour l’agriculture et Halieutis pour la pêche, "des visions intégrées qui ambitionnent de moderniser le secteur et d’améliorer sa compétitivité à l’international", selon Maroc Export.

Aujourd’hui, le secteur compte plus de 2000 unités industrielles, emploie plus de 100.000 personnes, et contribue à hauteur de 16 pc dans le Produit intérieur brut (PIB), d’après ses chiffres.

"De par sa situation géographique et grâce aux multiples accords de libre échange conclus par le Royaume", le Maroc constitue également une plate-forme de choix pour l’export vers l’Europe, le Moyen orient, l”Afrique et l’Amérique.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite