Présidentielle en France: Marine Le Pen accuse les médias de faire “campagne” pour Macron

Candidate de l’extrême droite à la présidentielle française d’avril-mai, Marine Le Pen a pilonné dimanche les médias, accusés de mener une "campagne hystérique" en faveur de son adversaire centriste Emmanuel Macron qui la talonne désormais dans les sondages.

"Je veux dire aux Français d’être extrêmement attentifs à ne pas se faire voler ces élections", a lancé la présidente du Front national, lors d’un meeting à Nantes (ouest) devant 3.500 personnes, selon ses équipes.

"Dans cette élection les médias ont choisi leur camp, ils font campagne de manière hystérique pour leur poulain", l’ex-ministre de l’Economie Emmanuel Macron, a accusé Marine Le Pen, avec des accents rappelant les attaques du président américain Donald Trump contre les journalistes.

"Ils se parent de morale, prétendent en rester à l’analyse des faits (…) et puis ils pleurnichent d’avoir perdu la confiance du peuple qui se tourne – et c’est légitime – vers internet pour s’informer", a martelé Mme Le Pen.

Elle s’en est notamment prise à l’homme d’affaires Pierre Bergé, personnalité de gauche et l’un des propriétaires du journal Le Monde, qui met selon elle "son journal entièrement au service de M. Macron et en fait une arme de guerre contre la candidature du peuple que j’incarne".

Dans un éditorial samedi, Le Monde relevait que les partisans de Marine Le Pen voyaient un "vaste complot du ‘système’ politique, judiciaire et médiatique" contre leur candidate. "Elle-même ne se prive pas de jouer sur cette corde pour mieux se poser en victime", soulignait le journal.

Avec afp

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite