“Les femmes journalistes savaient bien que DSK était un séducteur”

Mercredi soir, l’émission Ça vous regarde, sur LCP en partenariat avec leJDD.fr, s’intéressait, dans le cadre de l’affaire DSK, aux rapports de proximité entre journalistes et hommes politiques. "Je suis partisan de la ligne du Canard Enchaîné : le journaliste doit s’arrêter devant la chambre à coucher. Et on ne peut pas accuser le Canard Enchaîné de connivence", a affirmé sur le plateau André Vallini, député PS de l’Isère.

"A partir du moment où un homme politique entre dans le jeu de montrer sa vie privée, il tend le bâton pour se faire battre", a ajouté Bastien Millot, communicant politique. Concernant le cas DSK, "les femmes journalistes savaient bien que DSK était un séducteur, voire un coureur. Tout cela ne veut pas dire qu’il était capable de violence", a estimé Hélène Pilichowski, journaliste politique au Dauphiné Libéré. "J’ai entendu dire bien sûr qu’il était coureur, mais ce n’est pas un crime", a considéré André Vallini.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite