L’information sur les otages du Cameroun “sans fondement”-Quai

Les informations faisant état de la libération des sept otages français enlevés mardi au Cameroun sont "sans fondement", a déclaré jeudi le directeur du centre de crise du ministère français des Affaires étrangères.

"Après vérification de nos ambassades, cette information apparait sans fondement", a expliqué Didier Le Bret.

"Les gouvernements des pays concernés, principalement le Nigéria et le Cameroun, ont également démenti. Dès le début de la matinée, dès que la rumeur a commencé à circuler, le Quai d’Orsay, à travers le centre de crise, a bien évidemment informé au premier les familles de ce que cette information n’était pas recoupée et qu’il fallait la prendre avec la plus grande prudence", a-t-il ajouté.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite