Hollande: “nous n’insultons personne lorsque nous défendons nos idées”

Le président français François Hollande a assuré lundi que la France n'”insult(ait) personne” quand elle défendait ses “idées”, évoquant à demi-mot les manifestations à travers le monde contre la publication d’une caricature représentant le prophète Mohamed dans le dernier numéro de Charlie Hebdo.

"Nous n’insultons personne lorsque nous défendons nos idées, lorsque nous proclamons la liberté, au contraire, nous respectons toutes celles et tous ceux à qui nos idées s’adressent pour les faire partager", a lancé le président français, qui s’exprimait à l’occasion du 70e anniversaire de l’Agence France-Presse.

"La France ne fait pas de leçon, à aucun pays, mais la France n’accepte aucune intolérance" et "le drapeau français, c’est toujours celui de la liberté", a-t-il souligné.

Les manifestations anti-Charlie Hebdo se sont poursuivies lundi après un week-end marqué par de violentes émeutes au Niger ayant fait 10 morts.

Après les attentats de deux frères jihadistes français le 7 janvier dans les locaux à Paris de l’hebdomadaire satirique, qui ont fait 12 morts et décimé la rédaction du journal, des centaines de milliers de personnes ont manifesté lundi en Tchétchénie, république musulmane du Caucase russe contre la publication de caricatures du prophète Mohamed.

D’autres manifestations du même type ont encore eu lieu en Afghanistan, au Pakistan, en Iran ou à Gaza.

François Hollande a rendu un hommage appuyé au photographe pakistanais de l’AFP, Asif Hassan, grièvement blessé par balle vendredi lors d’une manifestation anti-Charlie Hebdo devant le consulat de France à Karachi (sud).

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite