Crise migratoire: pour Castaner, la France et l’Europe n’ont “pas été à la hauteur”

Christophe Castaner a estimé dimanche que "sur la crise migratoire", l’Europe et la France n’avaient "pas été à la hauteur", et a appelé à la création d’une "agence européenne de gestion de la question des migrations".

"Sur la crise migratoire, l’Europe n’a pas été à la hauteur, la France n’a pas été non plus à la hauteur, et donc c’est à l’échelle de l’Europe que nous devons traiter ça", a expliqué le secrétaire d’État chargé des Relations avec le Parlement, lors du Grand rendez-vous sur Europe 1 et CNews.

"Comme patron de La République en marche, je ferai une proposition pour les élections européennes, celle d’avoir une agence européenne de gestion de la question des migrations, à la fois pour sécuriser nos frontières mais aussi pour accompagner les intégrations partout où c’est nécessaire", a-t-il ajouté.

Interrogé sur le nouveau gouvernement italien, dominé par l’alliance des populistes et de l’extrême droite, M. Castaner a indiqué que "si l’Italie aujourd’hui a un gouvernement populiste à sa tête, c’est aussi parce que l’Europe a, a minima, fauté, et qu’elle n’a pas été à la hauteur de ce que le peuple italien devait attendre d’elle, en particulier sur les migrants".

"Je pense que l’Europe est coupable, je pense souvent qu’on prête à l’Europe nos propres fautes à nous dans les gouvernements nationaux, et c’est un gentil bouc émissaire; là, non", a-t-il ajouté.

Le numéro un de LREM a encore fait valoir "qu’il est important aussi qu’il y ait une solidarité organisée au sein de l’Europe pour que on ne soit pas dans une approche quantitative en disant : +ce sera 10.000, 15.000, 20.000 réfugiés que nous allons accueillir+ – je fais la différence entre les réfugiés et les migrants -".

"Qu’on se donne les moyens de cette intégration, de cet accueil, et que l’Europe assume sa part de responsabilité", a-t-il exhorté.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite