Coronavirus: faible pourcentage de la population avec des anticorps (OMS)

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a fait état lundi d’un faible pourcentage de la population ayant développé des anticorps montrant une infection au Covid-19, mettant en garde contre “un ennemi dangereux, rapide et fatal”.

Les premières études sérologiques brossent un tableau cohérent: même dans les régions les plus touchées, la proportion de la population avec les anticorps révélateurs ne dépasse pas 20% et, dans la plupart des cas, moins de 10%”, a souligné le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus à la séance d’ouverture de la 173ème Assemblée mondiale de la santé, tenue de façon virtuelle depuis Genève.

“En d’autres termes: la majorité de la population mondiale reste exposée à ce virus”, a-t-il fait constater, ajoutant que “le risque reste élevé et nous avons un long chemin à parcourir”.

Au cours des derniers mois, “nous avons appris énormément sur la façon de prévenir les infections et de sauver des vies”, a affirmé le directeur général de l’OMS, notant qu'”il n’y a pas de solution miracle. Il n’y a pas de solution simple. Il n’y a pas de panacée. Il n’y a pas d’approche unique. Il faut un travail acharné, la fidélité à la science, l’apprentissage et l’adaptation au fur et à mesure, et des décisions difficiles, bien sûr”.

“Isolement, quarantaine, hygiène des mains, distanciation physique…Les pays qui ont bien fait sont ceux qui ont tout fait”, a -t-il enchaîné.

Selon le patron de l’agence spécialisée de l’ONU, “le monde a déjà fait face à plusieurs pandémies. Mais c’est la première causée par un coronavirus”.

“C’est un ennemi dangereux, avec une combinaison dangereuse de fonctionnalités: ce virus est efficace, rapide et fatal. Il peut fonctionner dans l’obscurité, se propager silencieusement si nous n’y prêtons pas attention, puis exploser soudainement si nous ne sommes pas prêts. Il se propage comme un feu de brousse”, a-t-il souligné.

Et d’ajouter que “nous devons traiter ce virus avec le respect et l’attention qu’il mérite”.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite