Cheb Khaled condamné pour plagiat pour la chanson “Didi”

Le “roi du raï” Cheb Khaleb a été condamné vendredi par le tribunal de grande instance de Paris pour avoir plagié la musique d’un auteur algérien, Cheb Rabah, pour la composition de son plus gros tube international, “Didi”, a-t-on appris mardi auprès de leurs avocats.

"C’est un succès qui reposait sur un mensonge", a commenté Me Jean-Marie Guilloux, avocat de Cheb Rabah. L’avocate de Cheb Khaled, Me Laurence Goldgrab, a annoncé son intention de faire appel du jugement.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite