Angela Merkel en visite officielle en Chine

La chancelière allemande Angela Merkel a entamé jeudi une visite officielle de 48 heures en Chine au cours de laquelle elle a eu des entretiens avec le président chinois Xi Jinping et le Premier ministre chinois M. Li Keqiang.

Lors de ses entretiens avec les dirigeants chinois, Mme Merkel, qui effectue sa onzième visite en Chine depuis son arrivée au pouvoir en 2005 à l’invitation du Premier ministre chinois, a plaidé en faveur du libre-échange, mis en avant les points de convergence avec Pékin sur les questions du nucléaire iranien, du protectionnisme et a évoqué aussi celle des droits de l’Homme.

"La Chine et l’Allemagne avancent dans la promotion du multilatéralisme et du soutien au libre-échange", a affirmé la chancelière allemande à la presse à l’issue d’un entretien avec M. Li Keqiang.

Outre le commerce, Mme Merkel espère avancer à Pékin sur la question de l’accord sur le nucléaire iranien que l’Europe, la Chine et la Russie veulent sauver. De son côté, le Premier ministre chinois a affirmé que la coopération mutuelle permettra aux deux pays d’atteindre leur objectif commun qu’est le développement économique, soulignant que Pékin et Berlin ”doivent aussi soutenir le processus de mondialisation et la libre circulation des investissements".

La Chine est disposée à œuvrer en commun avec l’Allemagne pour transmettre des "signaux positifs en faveur du libre-échange" et promouvoir la croissance stable de l’économie mondiale, a indiqué, pour sa part, Gao Feng, porte-parole du ministère chinois du Commerce.

"Bien que l’Allemagne et la Chine se trouvent à différentes étapes de développement, elles ont toujours soutenu le libre-échange, lutté contre le protectionnisme et maintenu le système du commerce multilatéral", a précisé M. Gao lors d’une conférence de presse.

"Comme nous le savons, près de 20 grands entrepreneurs allemands sont venus avec la chancelière allemande. Les ventes annuelles combinées de leurs sociétés atteignent 550 milliards d’euros (environ 644 milliards de dollars), démontrant pleinement la grande importance accordée par l’Allemagne à la coopération économique et commerciale avec la Chine", a fait savoir le porte-parole.

Mme Merkel, qui conduit une délégation économique de 18 responsables d’entreprises en Chine, se rendra vendredi à la ville Shenzhen (sud-est de la Chine) à l’avant-garde de la réforme symbolisant l’ouverture de la Chine pour un déplacement consacré aux entreprises technologiques. "Cela manifeste le soutien de l’Allemagne et son attitude positive envers la participation au nouveau cycle de réforme et d’ouverture de la Chine", a observé M. Gao, estimant qu’ "avec le soutien des dirigeants des deux pays, le potentiel en matière de coopération mutuellement bénéfique sera libéré dans des domaines émergents tels que la numérisation, les véhicules à énergie nouvelle, l’intelligence artificielle et la technologie de la conduite autonome".

La visite de deux jours de Mme Merkel en Chine survient alors qu’Américains et Chinois sont parvenus, la semaine dernière, à s’entendre pour éviter une guerre commerciale.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite