Tropicale Amissa Bongo: Victoire finale du Français Adrien Petit, le Maroc 7è par équipes

Le Français Adrien Petit s’est adjugé le titre de la 11è édition de la Tropicale Amissa Bongo, le tour cycliste du Gabon, à l’issue de la 7è et dernière étape disputée dimanche dans les rues de la capitale Libreville.

Le sociétaire de l’équipe Direct Energie (ex Europcar) a réussi à défendre son maillot de leader décroché samedi. Il a maîtrisé la bataille du début à la fin des 132 km au programme, dominant surtout l’Italien Andrea Palini, à la chasse aux secondes de bonification encore en jeu pour le classement final.

Grâce à Petit, qui a signé trois victoires d’étape dans cette édition, l’équipe Direct Energie a enregistré son sixième succès sur la Tropicale Amissa Bongo après Anthony Charteau (3 fois), Yohan Gène et Natnael Berhane.

Cette ultime étape a été remportée au sprint final par le Biélorusse Yauheni Hutarovich, de l’équipe française Fortuneo-Vital Concept, en 2h 57min 16sec, devançant Palini (Skydive Dubaï) et son coéquipier Anthony Delaplace, auteurs du même chrono.

Les Marocains Salaheddine Mraouni et Abdelaati Saadoune ont franchi la ligne d’arrivée en 12è et 14è positions.

Au classement général par équipes, la formation professionnelle française Direct Energie a terminé en tête, suivie d’un autre club hexagonal, Fortuneo-Vital Concept, alors que le club émiratis de Skydive Dubaï, au nom duquel courent les Marocains Adil Jelloul et Soufiane Heddi, a complété le podium.

La sélection marocaine a terminé au beau milieu du tableau, soit une 7è place sur les 14 équipes présentes. ‘Nous ne pouvons pas espérer mieux après un an de dur labeur. Nous avons géré nos efforts et l’essentiel c’est d’avoir atteint l’arrivée finale sans dégats”, a affirmé le coach national Mohamed Bilal. La petite reine nationale a donc roulé au ralenti.

En effet, a-t-il expliqué dans une déclaration à la MAP, la sélection nationale vient de sortir d’une longue année au cours de laquelle elle a multiplié les compétitions, ce qui a permis au Royaume de terminer en tête du classement général de l’Africa Tour UCI en individuel et par équipes et d’assurer sa qualification aux prochains Jeux olympiques de Rio.

M. Bilal a fait savoir que les éléments de l’équipe nationale entreront en stage juste après leur retour au pays en prévision du championnat d’Afrique qui se tiendra début février au Maroc, dans la région de Benslimane.

La onzième tropicale a réuni un total de 83 coureurs représentant quatorze équipes, dont neuf sélections africaines et cinq clubs professionnels venus de France, d’Allemagne, des Emirats et du Brésil

Le Royaume a été représenté par Mouhssine Lahsaini, Essaaid Abelouache, Mohamed Amine Errafai, Salaheddine Mraouni et Abdelaati Saadoune (capitaine).

L’édition 2016 de la Tropicale Amissa Bongo aura aussi été marquée par la prise de pouvoir durant une journée par l’Erythréen Tesfom Okubamariam, le premier amateur africain à porter le maillot jaune sur l’épreuve gabonaise.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite