Texas: Trump dénonce une fusillade “terrifiante”

Le président américain Donald Trump a dénoncé lundi une fusillade "terrifiante" après la mort de 26 personnes tuées par un homme qui a ouvert le feu dimanche dans une église du Texas, dans le sud des Etats-Unis.

"Nous avons le coeur brisé. Nous nous rassemblons, nous unissons nos forces (…). A travers les larmes et notre chagrin nous restons forts", a-t-il déclaré à Tokyo au deuxième jour d’une tournée en Asie.

"Cet acte diabolique a été commis alors que les victimes et leurs familles se trouvaient dans leur lieu de culte", s’est-il indigné.

Un "jeune homme blanc" armé d’un fusil d’assaut a ouvert le feu dimanche dans la First Baptist Church de Sutherland Springs, un hameau rural du Texas, tuant 26 personnes en plein service religieux, ont rapporté les autorités locales.

L’homme a réussi à prendre la fuite mais a été retrouvé mort dans son véhicule peu après, sans que l’on sache à l’heure actuelle s’il s’est suicidé ou s’il a été abattu. Les autorités n’ont pas communiqué son identité, et ses motivations restent inconnues à ce stade.

Cette tuerie, l’une des pires de l’histoire récente des Etats-Unis, intervient cinq semaines seulement après celle de Las Vegas, la fusillade la plus meurtrière jamais perpétrée dans le pays avec 58 morts, qui avait relancé une fois de plus le débat sur la réglementation des armes à feu.

Favorable au port d’armes à feu, M. Trump ne s’est pas risqué dans ce débat lundi, se bornant à promettre le "soutien entier" de son administration "au grand Etat du Texas et à toutes les autorités locales enquêtant sur ce crime horrible".

"Les mots nous manquent pour exprimer la peine et la douleur que nous ressentons tous", a-t-il ajouté.

Le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, qui reçoit depuis dimanche M. Trump au Japon jusqu’à mardi matin, a adressé sur Twitter ses "profondes condoléances" aux victimes de la fusillade au Texas sur les réseaux sociaux.

M. Abe s’est également déclaré "solidaire, du fond du coeur" avec les Américains "dans ce moment difficile". (afp)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite