Les Amis de la Syrie vont reconnaître la Coalition comme “le représentant légitime”

Les Amis de la Syrie vont reconnaître la Coalition comme
Les Amis de la Syrie vont reconnaître la Coalition de l’opposition au régime de Bachar al-Assad comme "le représentant légitime" du peuple syrien, selon un texte qui doit être adopté mercredi lors de leur réunion de Marrakech (Maroc).

"Les participants reconnaissent la Coalition nationale (syrienne) comme le représentant légitime du peuple syrien", est-il écrit dans ce document obtenu par l’AFP, en référence au nouveau groupe qui rassemble depuis un mois l’opposition syrienne unifiée.

Le groupe, qui se retrouve pour la quatrième fois au niveau ministériel, rassemble plus d’une centaine de pays arabes et occidentaux, d’organisations internationales ainsi que des représentants de l’opposition.

Cette réunion, qui s’est ouverte mercredi matin, est la première depuis l’annonce, il y a un mois à Doha, de l’unification de l’opposition, sous pression américaine notamment.

Emboîtant le pas de pays comme la France et la Grande-Bretagne, les Etats-Unis ont à leur tour reconnu la Coalition mardi soir.

"Nous avons décidé que la Coalition (…) rassemblait désormais suffisamment (de groupes), reflétait et représentait suffisamment la population syrienne, pour que nous la considérions comme la représentante légitime des Syriens", a déclaré le président Barack Obama dans un entretien à la chaîne ABC.

Peu auparavant, les Etats-Unis ont à l’inverse placé les rebelles du Front al-Nosra, groupe jihadiste et émanation d’Al-Qaïda en Irak selon Washington, sur sa liste des organisations terroristes étrangères. Ce mouvement, quasi inconnu début 2011, a connu une ascension fulgurante sur le terrain.

De Marrakech, le ministre britannique des Affaires étrangères, William Hague, a qualifié de "réel progrès" les reconnaissances engrangées par la Coalition des opposants au régime de Damas.

"Le point majeur désormais est de faire parvenir plus d’aide par leur intermédiaire (…), dans notre cas une aide non létale, et bien évidemment plus d’aide humanitaire", a-t-il ajouté.

Les Amis de la Syrie se retrouvent au Maroc alors que la révolte contre le régime de Bachar al-Assad s’est transformée en guerre civile et que la situation, notamment humanitaire, est dramatique.

En 21 mois, les violences ont fait plus de 42.000 morts, selon une ONG syrienne, et un demi-million de réfugiés selon le Haut-commissariat de l’ONU pour les réfugiés.

La réunion de Marrakech doit être l’occasion de se pencher sur les moyens de renforcer l’aide humanitaire à destination des populations.

"Le montant de l’aide dont nous avons besoin et que nous attendons est énorme, et nous comptons vraiment sur nos amis et alliés", a souligné mardi auprès de l’AFP un porte-parole de la Coalition syrienne, Yasser Tabbara.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite