France: hommage national à Arnaud Beltrame mercredi aux Invalides

La cérémonie d’hommage national au lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, tué la semaine dernière dans l’attaque de Trèbes (Aude), aura lieu mercredi aux Invalides à partir de 11h30, a indiqué lundi l’Elysée.

Le chef de l’Etat prononcera l’éloge funèbre de ce gendarme érigé en héros pour avoir pris la place d’une otage vendredi.

L’hommage aura lieu en présence de sa famille et de familles des autres victimes, a précisé l’Elysée.

Les attaques de Trèbes et Carcassonne, revendiquées par le groupe Etat islamique (EI), ont fait cinq morts, en comptant Arnaud Beltrame et l’assaillant qui s’était retranché dans un supermarché.

La compagne de l’assaillant de Trèbes et de Carcassonne (Aude), qui a été placée en garde vendredi, fait l’objet d’une "fiche S" des services de renseignement.

Radouane Lakdim, l’auteur de l’attaque, était lui aussi fiché S en raison de ses liens avec la mouvance islamiste radicale mais à l’un des niveaux les plus bas de l’échelle de dangerosité.

Les attaques de vendredi ont relancé le débat sur le traitement à réserver aux milliers de personnes sous surveillance des services de renseignement.

Certains responsables politiques, comme Laurent Wauquiez et Manuel Valls, se sont dits favorables à la rétention administrative de tout ou partie des fichés S.

Le secrétaire d’Etat aux Relations avec le Parlement, Christophe Castaner, a exclu cette hypothèse car, a-t-il déclaré dimanche lors du Grand Rendez-vous Europe 1-CNEWS-Les Echos, "on va en prison quand on est condamné, pas quand éventuellement on est suspecté".

Les attentats de Trèbes et Carcassonne ont soulevé une vague d’émotion en France. De nombreux hommages ont été rendus au lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, le gendarme qui a succombé à ses blessures après avoir pris la place d’une otage.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite