Union africaine : une enquête interne lancée pour corruption, népotisme et menaces

Le Mécanisme africain d’évaluation par les pairs de l’Union Africaine est au cœur d’une enquête interne pour népotisme, favoritisme, corruption, chantage, révèle mercredi “Jeune Afrique”.

C’est un document de 26 pages, que Jeune Afrique a pu consulter, qui a mis le feu aux poudres. Rédigé en juillet par des salariés du Mécanisme africain d’évaluation par les pairs (MAEP), une structure qui dépend de l’Union africaine (UA), il détaille des allégations de « mauvaise gouvernance, corruption, népotisme, favoritisme […], menaces, chantage, intimidation et renvois arbitraires », au sein de l’organisation basée à Johannesburg, en Afrique du Sud.

« Le MAEP devrait être à la pointe de la promotion des valeurs de l’Union africaine [UA] comme le respect, la loyauté, l’intégrité, l’impartialité, la transparence, la responsabilité, l’efficacité et le professionnalisme. Pourtant, son secrétariat continental semble aller dans la direction tout à fait opposée »,selon ce rapport, cité par “Jeune Afrique”.

Selon les informations du magazine,  le document a été transmis aux principaux responsables de l’UA, dont Cyril Ramaphosa, le chef de l’État sud-africain, qui en occupe actuellement la présidence. Plusieurs accusations y sont détaillées, qui mettent notamment en cause le directeur général du secrétariat, le Sud-Africain Edward Maloka, et sa compatriote Mamathimolane Makara, directrice des services corporatifs.

« Le processus de recrutement et de licenciement du secrétariat continental du MAEP est le plus cacophonique et non objectif que vous trouverez jamais dans les organes de l’Union africaine », écrivent les lanceurs d’alertes.

“Ceux-ci détaillent, employé par employé, des présumés « conflits d’intérêts », situations de « favoritisme » (notamment via une « distribution de bonus ») ou renvois arbitraires”, souligne “Jeune Afrique”.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite