Tenue en Bolivie d’un sommet extraordinaire du G77+Chine avec la participation du Maroc

Un sommet extraordinaire du Groupe des 77 plus la Chine (G77+Chine) s’est ouvert samedi soir à Santa Cruz, dans l’est de la Bolivie, sous le thème “Nouvel ordre international”, avec la participation d’une délégation marocaine, conduite par le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la politique de la Ville, Nabil Benabdallah.

Outre le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, prennent part aux travaux de ce sommet marquant le 50ème anniversaire de la création du G77, plusieurs chefs d’Etat et des représentants de plus de 130 pays membres de ce groupement.

Dans une allocution prononcée lors de la séance d’ouverture de ce sommet, présidée par le chef d’Etat bolivien Evo Morales, M. Ban a notamment appelé à une collaboration entre les pays du Nord et du Sud pour élaborer un nouvel "agenda universel" pour le développement durable afin d’éradiquer la pauvreté et préserver la planète.

Le Sommet de Santa Cruz offre une opportunité "historique" aux pays du Nord et du Sud pour surmonter leurs divergences et adopter un "véritable agenda de développement universel", a encore estimé le secrétaire général des Nations unies, soulignant la contribution importante du G77+Chine à la paix et la sécurité dans le monde.

M. Ban a également souligné la nécessité d’"agir face au changement climatique et à l’utilisation non durable des ressources naturelles", ajoutant que "le sort des milliers de pauvres et l’état de la planète dépendent du succès de notre action".

A l’ordre du jour de ce sommet de deux jours, figurent notamment l’éradication de la pauvreté, la coopération Sud-Sud, le changement climatique et la sécurité alimentaire.

Le sommet devra adopter dimanche une déclaration finale portant essentiellement sur les objectifs du Millénaire de l’ONU après 2015,et recouvrant notamment la réduction de l’extrême pauvreté et de la mortalité infantile, l’accès à l’éducation, l’égalité des sexes, et la mise en œuvre du développement durable.

Créé par 77 pays en 1964 à Genève, le G77 compte désormais 133 Etats membres.

Ce sommet international, le premier du genre en Bolivie, a été qualifié d’"historique" par le président Morales. Selon lui, le succès de ce sommet "donnera du prestige à l’ensemble de l’Amérique latine".

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite